Agences Agences
important FAQ
chat Contact

Quel est le coût d’une assurance frais généraux ?

Une assurance frais généraux permet de garantir la pérennité de l’entreprise. Si le dirigeant ou l’homme clé est en arrêt de travail, les frais permanents seront pris en charge. Découvrez les avantages et le prix de cette protection.

Quel est le coût d’une assurance frais généraux ?

Frais généraux d’une entreprise : de quoi parle-t-on ?

Les frais généraux désignent les dépenses d’une société qui sont liées indirectement aux processus de production. Les frais généraux sont donc des frais de fabrication, à l’exception du coût de la main d’œuvre et des matériaux directs.

 

Les frais généraux, qui comprennent des frais permanents et des frais variables, sont principalement :

  • le loyer,
  • les assurances professionnelles,
  • les taxes professionnelles et foncières ainsi que les impôts locaux,
  • les frais de fonctionnement tels que l’électricité, le gaz, le chauffage, la téléphonie,
  • les frais de déplacement,
  • les honoraires d’un expert-comptable, d’un avocat ou d’un juriste,
  • les salaires d’employés comme un gardien ou un homme d’entretien,
  • les frais d’entretien et de réparation des bâtiments et des matériels…

 

Selon l’activité et la taille de votre entreprise, les frais généraux peuvent être plus ou moins élevés. Mais ils représentent toujours des sommes importantes qu’il faut intégrer dans votre business plan et dans votre plan de gestion. Les frais généraux viennent en déduction de votre chiffre d’affaires. Ils impactent donc la marge de l’entreprise sur les produits ou services vendus.

 

Pour ces raisons, une analyse précise des frais d’entreprise est importante pour :

  • déterminer votre prix de revient,
  • calculer votre marge,
  • et fixer votre prix de vente.

 

Comment couvrir les frais permanents de l’entreprise ?

Au quotidien, l’activité normale de l’entreprise permet d’assumer les frais généraux, tout en dégageant une marge commerciale. Mais en cas d’arrêt de travail du chef d’entreprise ou d’un homme clé, la gestion de l’entreprise peut être déséquilibrée. L’arrêt du dirigeant ou de l’homme clé, en raison d’une maladie ou d’un accident, peut entraîner une chute du chiffre d’affaires de l’entreprise. Mais les frais généraux continuent de courir.

 

Les chefs d’entreprise ont le réflexe de se protéger avec un contrat de prévoyance pour se prémunir des risques en cas d’arrêt de travail, d’invalidité voire de décès. Un revenu sous forme d’indemnités journalières, un capital ou une rente peut leur être versé pour faire face à ces aléas de la vie.

 

Mais dans de telles conditions, il faut aussi penser à sécuriser l’activité professionnelle et à garantir l’avenir de l’entreprise. Pour cela, il est conseillé de souscrire une assurance frais généraux.

 

Bon à savoir : l’assurance frais généraux est réservée aux professionnels non-salariés. Elle peut donc être souscrite par les TNS et dirigeants de TPE jusqu’à 5 salariés.

 

À quoi sert une assurance frais généraux ?

L’assurance frais généraux intervient en cas d’incapacité temporaire de travail du dirigeant ou d’un homme-clé. Elle vise à compenser l’absence d’une personne essentielle à l’activité de l’entreprise.

 

Ainsi, cette assurance prend en charge les frais récurrents et incompressibles :

  • le loyer,
  • les cotisations personnelles et sociales,
  • les frais de location de matériels et équipements…

 

Même si votre absence impacte le niveau de chiffre d’affaires, ces différents frais pourront être réglés sans difficulté et sans mettre en péril la survie de l’entreprise. À votre retour, vous retrouverez une situation financière saine. Vous pourrez ainsi poursuivre dans de bonnes conditions vos activités professionnelles.

 

 

Quel est le prix d’une assurance frais généraux ?

Vous pouvez adapter cette assurance à vos besoins et choisir différentes formules.

 

Le prix de l’assurance frais généraux varie fortement selon le niveau des garanties choisies, telles que :

  • de la durée d’indemnisation, c’est-à-dire la durée de versement d’indemnités journalières,
  • du montant de l’indemnisation,
  • de l’âge de la personne assurée à la souscription,
  • de l’activité professionnelle.

 

Bon à savoir : l’indemnité journalière peut s’élever jusqu’à 10 000 € par mois.
Partager sur les réseaux sociaux