Agences
FAQ
Contact

Pourquoi prendre une surcomplémentaire santé ?

Les remboursements de la Sécurité sociale et de votre mutuelle ne permettent pas de couvrir l’intégralité de vos dépenses de santé. C’est notamment le cas pour les soins dentaires qui peuvent représenter un poste de dépenses important. Pour réduire votre reste à charge, vous pouvez souscrire à une surcomplémentaire santé. Elle interviendra après les remboursements effectués par la Sécurité sociale et de votre mutuelle santé et ainsi compléter davantage votre protection sociale.

Qu’est-ce qu’un contrat de surcomplémentaire santé ?

La surcomplémentaire santé est un contrat d’assurance qui vient compléter le remboursement de vos dépenses de santé. Elle s’ajoute aux garanties offertes par la Sécurité sociale (1er niveau de protection) et par votre mutuelle santé (2e niveau de protection) dans le cas où ces deux niveaux de protection ne sont pas suffisants pour prendre en charge la totalité des frais engagés. C’est généralement le cas lors d’une hospitalisation ou de soins chez le dentiste comme la pose d’une prothèse dentaire.  

La surcomplémentaire santé (3e niveau de protection) vous permet ainsi de renforcer votre niveau de garantie pour les actes et soins mal ou peu remboursés par le régime général d’Assurance maladie et votre mutuelle.  

 

Pour rappel, le premier niveau de protection est le remboursement par la Sécurité sociale. Elle fixe une base de remboursement et applique un taux de remboursement qui varie selon les actes et soins médicaux :  

  • une consultation à 25 euros chez un médecin généraliste est remboursée à 70 % ; 
  • les médicaments sont remboursés à 15 %, 30 %, 65 % ou 100 % selon le niveau de service médical ; 
  • les frais d’hospitalisation sont remboursés à hauteur de 80 %. 

 

Lorsque vous consultez un professionnel de santé ou retirez des médicaments sur ordonnance, vos dépenses de santé sont en partie remboursées par la Sécurité sociale. Mais il reste souvent une partie à votre charge, appelée ticket modérateur. 

  

C’est à partir de ce moment qu’entre en jeu votre deuxième niveau de protection. Pour compléter les remboursements de la Sécurité sociale et limiter votre reste à charge, vous devez disposer d’une mutuelle individuelle ou collective. Cette complémentaire santé peut vous dispenser de payer le ticket modérateur.  
 

C’est également votre mutuelle santé qui peut prendre en charge, en totalité ou en partie, les dépassements d’honoraires et des soins de confort, comme une chambre particulière à l’hôpital. Si un reste à charge existe toujours, la surcomplémentaire santé prendra le relais.  

 

Bon à savoir : le ticket modérateur ou reste à charge 


C’est le montant non remboursé par la sécurité sociale. Il peut être remboursé par votre complémentaire santé, individuelle ou collective, partiellement ou dans son intégralité. 

 

Par exemple pour des contrats de surcomplémentaire santé dentaire dépassements honoraires dit 100%, leurs remboursements complètent celui de la Sécurité sociale jusqu’à hauteur de son tarif de base. Pour des garanties à 200%, vous serez remboursé deux fois le tarif de la sécurité sociale et pour des garanties à 300%, vous serez remboursé trois fois le tarif de base. Avec des garanties de 200% ou 300%, vous pouvez ainsi prétendre à un remboursement intégral des dépassements d’honoraires pour vos frais dentaires si ces derniers ne dépassent pas non plus le montant pris en charge par la surcomplémentaire. 
 

Quels sont les remboursements pris en charge avec une surcomplémentaire santé ?

Si votre organisme complémentaire n’offre pas des garanties suffisantes, souscrire un contrat de surcomplémentaire vous permet : 

  • d’ajouter un niveau de remboursement après la prise en charge de la Sécurité sociale et de la mutuelle ; 
  • de bénéficier de remboursements sur des soins qui ne sont pas du tout pris en charge par la Sécurité sociale et la mutuelle. 

  

Une surcomplémentaire est particulièrement intéressante pour les postes de santé mal remboursés ou onéreux comme : 

  • les soins dentaires (prothèses, implants…) et d’orthodontie ; 
  • les frais d’optique (monture, verres, lentilles) ; 
  • les dépassements d’honoraires des spécialistes ; 
  • les médecines douces telles que l’ostéopathie, la diététique, la chiropractie, l’homéopathie ; 
  • les cures thermales ; 
  • les prestations de confort comme une chambre individuelle lors d’une hospitalisation… 

  

Une surcomplémentaire est donc une solution efficace pour augmenter et personnaliser le remboursement de vos frais de santé

  

Bon à savoir : le montant total des remboursements ne peut pas dépasser le prix payé par l’assuré. Pour une consultation facturée 100 euros, si la Sécurité sociale rembourse 70 euros et la mutuelle 20 euros, votre surcomplémentaire vous verse au maximum 10 euros. 

Infographie surcomplémentaire

Comment souscrire à une surcomplémentaire dentaire ?

Les surcomplémentaires santé sont un type de contrat bien spécifique à différencier d’une complémentaire santé. Si l’offre de surcomplémentaire s’est largement développée, toutes les compagnies d’assurance ne la proposent pas. 

 

Avant d’adhérer à une surcomplémentaire, assurez-vous que les renforts de garanties correspondent bien à vos besoins surcomplémentaires. Selon votre état de santé, vos besoins peuvent se porter sur une surcomplémentaire dentaire, optique, hospitalisation ou encore médecines douces. Si vos besoins se portent essentiellement sur des soins comme la pose ou le renouvellement de prothèses, d’implants ou de couronnes dentaires, une complémentaire santé dentaire est nécessaire. Il faudra alors étudier attentivement ces niveaux de garantie pour vérifier qu’ils correspondent à vos postes de dépenses. 

   

Bon à savoir : pour obtenir le remboursement de votre surcomplémentaire, vous devez envoyer à votre organisme assureur le décompte de remboursement. Contrairement à votre mutuelle, il n’y a pas de télétransmission. Ce document indique les frais déjà pris en charge par la Sécurité sociale et votre mutuelle santé. Il permet ainsi à votre surcomplémentaire de procéder aux remboursements de 3e niveau.

Pourquoi souscrire une mutuelle surcomplémentaire santé sans carence ?

Soyez également attentif au délai de carence appliqué par certains organismes. Ce délai de carence est une période, de plusieurs mois en général, pendant laquelle vous n’êtes pas couvert. De plus, renseignez-vous sur les franchises éventuelles, les personnes couvertes et s’il existe un plafond annuel pour les remboursements. Enfin, sachez qu’une surcomplémentaire se souscrit pour une durée minimum de 12 mois. 
 

Partagez :

Nos offres de mutuelle santé pour votre famille et vous

Découvrez nos conseils sur la même thématique

Des questions ?

Comment être remboursé de mes frais de santé ?

S'il s'agit de soins remboursés par le régime obligatoire : Dans tous les cas, votre dossier doit être traité par votre régime de base avant de nous parvenir. Si vous avez reçu votre décompte de la Sécurité sociale avec le message suivant : "Pour faciliter...

Taux de cotisations prévoyance / frais de santé des conventions collectives nationales

Afin de connaître les taux de cotisations prévoyance et/ou frais de santé de la convention collective dont dépend votre entreprise, nous vous invitions à la sélectionner dans la liste ci-dessous, en cliquant sur le lien correspondant (pour des informations...

Courrier/mailing de relance ou mise en demeure cotisations entreprise

Attention, les informations communiquées ci-dessous concernent uniquement vos contrats prévoyance-santé, prévoyance collective et retraite supplémentaire.   Pour toute question concernant les cotisations de vos contrats de retraite complémentaire (ARRCO-AGIRC),...

Accéder à l'assistant virtuel sur les Conventions Collectives Nationales (CCN)

Nous vous invitons à interroger notre assistant virtuel pour obtenir les informations dont vous avez besoin liées à votre Convention Collective Nationale : cotisations, adhésions, bulletins, formulaires, notices, etc. Pour y accéder, cliquez  sur le bouton...

Comment percevoir la prime de naissance ?

Nous prévoyons dans certains de nos contrats le versement d’une prime de naissance. Nous vous invitons à déposer votre demande de versement en joignant l'acte de naissance de votre enfant (ou l'acte précisant la notion d'adoption) depuis votre espace...