OK
  • Devis
    OK
  • Agence
  • Contact
  • FAQ

Comment souscrire une assurance décès?

L’assurance décès prévoit, contre cotisations, le versement d’un capital aux bénéficiaires de votre choix en cas de décès. Un acte de prévoyance indispensable pour protéger financièrement votre famille. À condition que les termes du contrat correspondent à vos besoins et à votre situation.

ASSURANCE INDIVIDUELLE, COLLECTIVE… OU LES DEUX ? 

Une garantie décès peut être souscrite à titre individuel ou dans le cadre d'un régime de prévoyance collective. Sa mise en place par l’employeur est obligatoire pour les salariés cadres et pour l’ensemble des salariés si un accord collectif l’impose. Si c’est votre cas, vérifiez le niveau de couverture proposé, car il vous est possible de renforcer la protection de vos proches en souscrivant une assurance prévoyance individuelle.

 

À QUEL MOMENT SOUSCRIRE UNE ASSURANCE Décès? 

L’on peut contracter une assurance décès dès 18 ans et jusqu’à l’âge limite d’adhésion, fixé en moyenne à 80 ans. Plus vous anticipez, plus vos cotisations seront faibles et les formalités médicales réduites. En effet, l’espérance de vie et l’état de santé lors de la souscription influent fortement sur les conditions contractuelles. Une précaution à prendre au plus tôt donc, idéalement à votre entrée dans la vie professionnelle ou dès lors que vous fondez une famille.

 

S’ASSURER TEMPORAIREMENT OU TOUT AU LONG DE SA VIE ? 

Si vous souhaitez vous prémunir sur une période limitée, vous pouvez opter pour une assurance temporaire décès. Le versement du capital sera déclenché si votre décès survient pendant la durée du contrat. L’assurance décès vie entière, quant à elle, ne comporte pas de date limite. Vos bénéficiaires seront indemnisés, quelle que soit la date de votre décès. Il permet ainsi de conserver une couverture de prévoyance tout au long de sa vie.

 

COMMENT DÉSIGNER SES BÉNÉFICIAIRES ? 

Le choix du ou des bénéficiaires du capital versé à votre décès doit figurer sur le contrat. Au moment de l’adhésion, l’assuré a plusieurs choix de clauses (standard, libre …). Aucun lien de parenté n’est exigé, vous pouvez donc désigner librement votre conjoint, concubin ou partenaire de PACS, vos enfants ou toute autre personne de votre entourage. Il est conseillé de rédiger la clause bénéficiaire avec précaution pour éviter tout litige ultérieur, en précisant notamment le rang de priorité ou la quote-part des bénéficiaires (part qui revient à chacun).

 

COMMENT FIXER LE MONTANT DU CAPITAL GARANTI ? 

La valeur du capital à assurer est à déterminer dès la signature du contrat. Il vous faudra pour cela évaluer les revenus nécessaires à votre famille pour assumer les dépenses immédiates liées à votre disparition (frais d'obsèques, droits de succession…), les charges courantes (loyer, prêt immobilier…) ainsi que les éventuelles dépenses à venir (frais d’études de vos enfants, prêt étudiant…). Le montant des cotisations à verser de votre vivant dépendra en partie de ce capital, mais aussi des options souscrites – doublement en cas de décès accidentel, rente éducation, garantie d’invalidité…

Sur tous ces aspects, n’hésitez pas à vous adresser à un conseiller qui vous assistera dans la souscription du contrat.

Partager sur les réseaux sociaux
A lire aussi