Fin des études, 1er emploi : vers quelle mutuelle se tourner ?

Une fois vos études terminées, il est essentiel de choisir une assurance santé. Mais laquelle choisir ? Comment procéder selon votre situation ? Nos conseils pour vous aider à effectuer l’une de vos premières démarches en tant que jeune actif.

Fin des études, 1er emploi : vers quelle mutuelle se tourner ?

Quelle couverture santé pendant les études ?

 

Auparavant, tout étudiant devait obligatoirement souscrire une mutuelle étudiante, qui l’assurait au titre du régime de base de la Sécurité sociale et en tant qu’assurance santé. Mais ce régime de Sécurité sociale étudiante et la cotisation annuelle qui l’accompagnait ont été supprimés à partir de la rentrée 2018. 

 

On distinguait alors deux cas de figure :

 

  • les étudiants qui avaient débuté leurs études avant 2018 sont restés provisoirement inscrits à leur mutuelle étudiante. Ils ont ensuite basculé automatiquement au régime général et ont été rattachés à la caisse primaire d’Assurance maladie (CPAM) de leur lieu de résidence.
  • les étudiants qui ont commencé leurs études en 2018 ou plus tard restent tout simplement affiliés au même régime de protection sociale, généralement celui de leurs parents.

 

Fin des études et recherche d'emploi : quelles démarches pour rester couvert ?

 

À la sortie des études, il convient de régulariser votre situation au plus vite pour continuer à bénéficier d’une couverture santé.

 

Dans certains cas, vous pouvez être encore éligible à la mutuelle de vos parents : certains contrats d’assurance santéprévoient une couverture des ayants droit jusqu’à leurs 21 ou 25 ans. Cette solution temporaire peut être très utile si vous passez quelques mois supplémentaires à la charge de vos parents et sans aucun statut, car vous n’êtes ni étudiant, ni chômeur, ni salarié. Vous pouvez également être affilié à la mutuelle de votre conjoint actif, en tant qu’ayant droit.

 

À défaut, vous devez vous inscrire auprès de la CPAM de votre lieu de résidence. L’adhésion s’effectue sans condition, et dure toute l’année suivant la fin de vos études.

 

Bon à savoir : si vous avez suivi une formation dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ou d’un contrat de professionnalisation, il se peut que vous dépendiez déjà du régime général de la Sécurité sociale. Dans ce cas, vous n’avez donc aucune démarche à effectuer.

 

Si, après un an, votre recherche d’emploi demeure infructueuse et que votre couverture santé arrive à expiration sans que vous ne puissiez justifier d’une activité salariée, vous devrez soumettre une demande d’affiliation à la couverture maladie universelle (CMU). Il en va de même si vous ne pouvez plus bénéficier du statut d’ayant droit avec la mutuelle de vos parents, à partir de 25 ans par exemple.

 

Quelle est la meilleure mutuelle à laquelle souscrire après vos études ?

 

Si vous n’êtes pas affilié à une mutuelle prédéfinie, comme celle de vos parents, de votre entreprise, ou la CMU, libre à vous de choisir la mutuelle qui vous convient.

 

Il vous faut donc choisir une complémentaire santé qui s’adapte à vos besoins, afin d’éviter de payer pour des prestations qui vous sont inutiles. Ainsi, si vous souhaitez réduire votre budget santé, optez pour une formule basique. Il est toutefois judicieux d’opter pour un contrat de mutuelle dit « responsable ». Ce type de contrat vous permettra par exemple de bénéficier des paniers de soins 100% santé.

 

En revanche, si vous avez des problèmes de vue ou besoin de soins dentaires, privilégiez une formule avec des garanties de remboursement plus importantes dans ces deux postes de dépenses, afin de réduire au maximum votre reste à charge.

 

Souscrire à la mutuelle d'entreprise lors de sa première embauche

 

Lorsque vous aurez décroché votre premier poste, vous devrez alors souscrire à la mutuelle d’entreprise. En effet, les employeurs ont désormais l’obligation de proposer une complémentaire santé à tous leurs salariés, et de prendre en charge au moins 50% des cotisations.

Partager sur les réseaux sociaux