Épargne
    OK
  • Devis
    OK
  • Agence
  • Contact
  • FAQ
Départ à la retraite : que devient l'épargne salariale (PEE, PERCO) ?

Départ à la retraite : que devient l'épargne salariale (PEE, PERCO) ?

Vous quittez la vie active pour prendre votre retraite ?
Vous avez la possibilité de récupérer votre épargne salariale ou de conserver vos plans d’épargne
entreprise (PEE) et d’épargne retraite collectif (PERCO).

Maintenir l’épargne salariale à la retraite 

Vous n’êtes pas obligé de débloquer les sommes de votre PEE ou de votre PERCO lorsque vous liquidez vos droits à la retraite. En effet, vous pouvez conserver le capital constitué grâce à votre épargne salariale, réaliser des arbitrages et même effectuer des versements volontaires. Ces derniers seront bloqués 5 ans dans le cadre d’un PEE, sans possibilité de déblocage anticipé

 

En revanche, si vous effectuez des versements sur votre PERCO, vous pourrez les débloquer à tout moment. Enfin, vous ne bénéficierez plus des éventuels abondements de votre employeur et dans la majorité des cas, c’est vous qui assumerez désormais les frais annuels de tenue de compte prélevés directement sur vos avoirs.  

 

Débloquer l’épargne salariale au moment du départ à la retraite 

En cas de départ à la retraite, vous n’avez pas de délai à respecter pour récupérer votre épargne salariale. Vous avez la possibilité de débloquer partiellement ou totalement les sommes investies dans votre PEE. Vous bénéficiez alors d’une exonération d’impôts sur les plus-values et revenus de l’épargne, hors prélèvements sociaux de 17,2%. 

 

Les sommes bloquées sur votre PERCO deviennent disponibles au moment où vous prenez votre retraite. Il est alors possible de débloquer tout ou partie des sommes à tout moment sous forme de capital exonéré d’impôt sur le revenu (les plus values sont pour leur part soumises aux prélèvements sociaux). L’autre solution qui s’offre à vous est d’opter pour un versement sous forme de rente viagère soumise, pour une fraction du montant, à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux, en fonction de votre âge. 

Partager sur les réseaux sociaux
A lire aussi