Zoom sur la mutuelle des artisans

Vous êtes artisan ? La prise en charge de vos dépenses de santé par la Sécurité sociale est insuffisante. Pour être bien remboursé de vos soins dentaires, d’optique ou d’hospitalisation, vous avez tout intérêt à souscrire une complémentaire santé répondant à vos besoins particuliers d’artisan.

Zoom sur la mutuelle des artisans

La protection sociale des artisans 

 

La catégorie des travailleurs non-salariés (TNS) regroupe toutes les personnes actives n’ayant pas le statut d’employé. Si vous êtes artisan, vous êtes donc reconnu comme TNS. 

 

Depuis le 1er janvier 2018, votre protection sociale, gérée auparavant par le Régime Social des Indépendants (RSI), est confiée au régime général de la Sécurité sociale. Une période transitoire de 2 ans permet une intégration progressive. Depuis le 1er janvier 2019, les nouveaux travailleurs indépendants sont directement gérés par la CPAM pour l’assurance-maladie. Et dès 2020, la CPAM deviendra l’interlocuteur unique de tous les travailleurs indépendants. 

 

Ainsi, vous avez les mêmes droits que tous les autres assurés pour vos dépenses de santé : vous bénéficiez des mêmes taux de remboursement pour vos soins et vos médicaments que les salariés. 

 

Une couverture santé adaptée avec une mutuelle artisan 

 

Toutefois, cette prise en charge des dépenses santé et des prestations s’avère insuffisante en cas de maladie ou d’accident. C’est pour cela qu’il est recommandé de souscrire une complémentaire santé individuelle. Sans cette mutuelle, de nombreux soins incontournables pourraient très vite peser lourd dans votre budget et impacter votre niveau de vie. Par exemple, le reste à charge des frais dentaires et d’optique est important et le forfait journalier hospitalier et le ticket modérateur ne sont pas du tout pris en charge.  

 

Sachez par ailleurs que la mise en place du 100 % santé permet une prise en charge intégrale de certaines prestations essentielles de soins optiquesdentaires et auditifs. Mais ce reste à charge zéro, mis en place progressivement d’ici 2021, sera valable uniquement si vous avez souscrit une complémentaire santé responsable. 

 

Comment bien choisir sa complémentaire ?

 

Si une mutuelle n’est pas obligatoire, elle est indispensable pour une bonne couverture. Pour bien choisir votre assurance santé, comparez les prestations proposées pour sélectionner les garanties adaptées à vos besoins. Parmi les critères à étudier :

  • Le taux de remboursement, notamment des frais d’hospitalisation, des dépassements d’honoraires, des consultations de spécialistes,
  • La prise en charge des dépenses dentaires et optiques,
  • L’application d’un délai de carence,
  • L’accès au tiers-payant…

 

Une assurance santé haut de gamme grâce à la fiscalité Madelin

 

Pour vous inciter à souscrire une mutuelle et donc à bien vous protéger, la loi Madelin accorde des avantages aux artisans en vous permettant de déduire de vos impôts le coût de votre complémentaire santé et de votre contrat de prévoyance (arrêt de travail, accident, invalidité, décès…).

 

Vos cotisations versées sont ainsi déductibles de vos revenus professionnels dans la limite de 3,75 % du revenu professionnel imposable augmenté de 7% du plafond annuel de la Sécurité sociale, le tout limité à 3% de huit fois le PASS.

 

Grâce au dispositif Madelin, vous pouvez plus facilement accéder à une mutuelle performante et à des garanties de prévoyance en cas d’invalidité, d’arrêt de travail ou de décès.

Partager sur les réseaux sociaux